Pourquoi mettre une isolation derrière un poêle à bois ?

Il est judicieux de protéger le mur accueillant le poêle d’éventuelles fissures et du jaunissement. Pour cela, il vaut mieux isoler convenablement les parois se trouvant à proximité. Pourquoi procéder à cette opération et comment s’y prendre ?

Pourquoi mettre une isolation derrière un poêle à bois ?

L’isolation derrière un poêle est nécessaire pour des raisons d’esthétique, d’efficacité et surtout de sécurité. Avant d’installer un poele à bois hydro contre une cloison, il faut donc placer une protection isolante. Lors de la pose d’un poêle, il faut considérer une distance de sécurité selon le DTU. Il faut donc respecter une distance de 3 fois le diamètre du conduit. Cette réglementation s’applique si le poêle se trouve devant une paroi combustible sans protection.

Pour un conduit de 20 cm, par exemple, la distance de sécurité à prendre en compte est de 60 cm. Il est possible qu’on souhaite limiter au maximum la distance entre le mur et le poêle à bois. Dans ce cas, on peut placer un écran thermique. Avec ce dernier, on pourra protéger le mur contre le rayonnement thermique du poêle et du conduit. De cette façon, on peut éviter les risques d’incendie et l’apparition de fissures sur le mur.

Conseils pour protéger son mur derrière un poêle

Il existe de nombreux parements résistants au feu servant à protéger son mur. Un grand nombre d’entre eux sont actuellement étudiés pour s’intégrer merveilleusement à l’habitat. Selon les préférences, on peut donc recouvrir le mur de briquettes en terre cuite. Les autres briques réfractaires sont également parfaites. Ce matériau présente l’avantage de donner plus d’inertie. Il stocke ainsi la chaleur pour la renvoyer plus tard. Cela se présente, par exemple, lorsque le poêle à bois ne marche pas.

On peut aussi mettre une plaque en béton cellulaire sur la cloison. À la fois anti-feu et isolante, elle s’harmonise parfaitement avec les intérieurs contemporains. Une plaque de protection murale en acier peut aussi être fixée au mur. Elle sert de doublée d’un isolant thermique sur le côté mural. Il est aussi possible de choisir une plaque de silicate de calcium. Il s’agit de panneaux isolants et extrêmement écologiques permettant d’habiller les cheminées et les hottes.

Les autres alternatives pour isoler son mur

Il existe d’autres matériaux servant à protéger son mur. Voici quelques types de murs ou de cloisons pouvant s’installer derrière un poêle. Il y a, entre autres, le mur en plaques de plâtre ignifuge. On peut aussi se tourner vers le mur en briques réfractaires. Il en est de même pour un mur en briques de terre compressée. Ce modèle peut être monté en doublage de la cloison existante.

Ce type d’isolation s’utilise pour rayonner efficacement la chaleur du poêle dans les pièces. En outre, le propriétaire peut installer son poêle à bois contre une cloison séparatrice ou un mur extérieur. Dans ce cas, il vaut mieux miser sur des isolants démunis de pare-vapeurs inflammables. On peut choisir, entre autres, la laine de roche revêtue d’alu. Par ailleurs, il est important de faire appel à un professionnel pour réaliser cette opération.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *